Une Ford Mustang Mach-E se recharge
Pratique

Quelle borne de recharge choisir à la maison pour sa voiture électrique ?

Ça y est, vous vous êtes décidé  : vous allez passer à l’achat d’un véhicule électrique. Vous vous posez la question de comment recharger votre voiture électrique à domicile  ? Wallbox, prises domestiques, charge accélérée, charge rapide, droit à la prise, on vous dit tout.

Quels sont les différents types de recharge  ?

Lorsque l’on parle d’un véhicule électrique à batterie (VEB), son temps de recharge dépend de la puissance électrique dont on dispose, ainsi que de la capacité de la batterie. Plusieurs puissances normées sont disponibles pour les particuliers, de 2,3 kW à 11 kW. En termes de charge, on parle soit de nombre d’heures qu’il faut laisser la voiture branchée, soit de kWh récupérés par heure de charge.

Que vous soyez en maison individuelle ou en appartement, vous avez différentes solutions de recharge, de la charge lente à la charge accélérée, en courant alternatif monophasé ou courant continu triphasé :

  • Prise domestique simple, 10 Ampères, 230 Volt soit 2,3 kilo Watts
  • Prise standard 16 A, 230 V soit 3,7 kW
  • Wallbox monophasée 32 A, 230 V soit 7,3 kW
  • Wallbox triphasée courant continu 16 A, 400 V soit 11 kW
Type de rechargeLente Mode 2Normale Mode 3 Normale Mode 3 Accélérée Mode 3 Accélérée Mode 3 Rapide Mode 3 Rapide Mode 4
RéseauMonophasé 230V Monophasé 230V Monophasé 230V Triphasé 400V Triphasé 400V Triphasé 400V Courant continu
Ampère8A16A32A16A32A63A120A
Puissance 2 kW 3 kW 7 kW 11 kW 22 kW 43 kW 50 kW
Une Renault Zoe se recharge

Si les prises domestiques et/ou standard sont les plus simples et les moins onéreuses à faire installer – ce sont des prises classiques – elles sont aussi les plus lentes en temps de charge. La voiture se branche via un chargeur fourni. Pour une Nissan Leaf e+ et ses 62 kWh de capacité de batterie, il faut, sous une charge normale, plus d’une journée sur une prise 10 ampères pour une recharge complète. Évidemment, si vous devez régulièrement faire des charges complètes, cette solution n’est pas pour vous.

Sur une wallbox 32 ampères, via un câble de recharge et une prise type 2, environ 9 heures suffiront pour faire «  le plein  » de cette même Leaf 62 kWh. Avec la wallbox la plus puissante, 11 kW, à peine 6 heures et la batterie sera à 100 %. De quoi faire plus de 300 km par jour sans souci.

Faut-il une borne selon vos habitudes quotidiennes ou pour les cas exceptionnels  ?

Les temps de charge, c’est intéressant, mais ce n’est pas suffisant. En effet, une voiture électrique avec une batterie lithium-ion de petite capacité comme la smart fortwo et ses 17,6 kWh demandera évidemment beaucoup moins de temps à recharger qu’une Tesla Model 3 par exemple avec ses 77 kWh en finition «  grande autonomie  ».

Arrière Tesla model 3

Pour choisir le moyen idéal pour recharger votre voiture électrique, il faut corréler la capacité de la batterie du véhicule à vos habitudes. Comment allez-vous utiliser la voiture au quotidien  ? Est-ce qu’elle servira également pour des trajets plutôt longs, au débotté  ? De votre utilisation du véhicule dépend votre besoin en recharge.

Une voiture électrique citadine comme la Renault Zoe ou la Peugeot e-208 consomme environ 15 à 16 kWh aux 100 km selon votre conduite. Les voitures compactes comme la Nissan Leaf ou le Kia e-Niro sont aussi dans ces consommations-là. En revanche, les SUV électriques, plus lourds, ou les Tesla, ont tendance à afficher une consommation entre 18 et 20 kWh/100 km.

Quelle solution de recharge idéale pour le quotidien  ?

Si vous parcourez moins de 60 km quotidiennement, comme une très grande majorité de Français, il vous faudra donc une recharge de 9 à 12 kWh chaque jour. Même sur une simple prise domestique, une nuit de 6 heures suffit. En prime, vous pouvez bénéficier des heures creuses en programmant votre prise ou votre voiture avec une application mobile dédiée. Cette solution, facile à mettre en œuvre, est aussi très adaptée à un véhicule hybride rechargeable. Ces derniers disposent, en effet, généralement d’une batterie li-ion de 15 kWh maximum.

Prise de recharge voiture électrique

Si vous faites plus de 100 km par jour sans possibilité de recharge, ou que vous pensez avoir besoin ponctuellement d’une recharge rapide, alors la wallbox 7 kW est faite pour vous. Avec sa prise type 2 et son câblage en 2×32 ampères en courant alternatif, elle permet de recharger pour la Zoe ou la e-208 environ 40 à 50 km par heure de charge du véhicule. Surtout, elle est moins contraignante qu’une wallbox 11 kW qui demande un branchement triphasé et un abonnement électrique spécifique, plus onéreux.

Pour les longs trajets, le réseau national de bornes de recharge a un maillage de plus en plus dense. Des bornes de recharge rapide (50 kW ou plus), ou de recharge accélérée, sont déployées un peu partout sur le territoire, centres commerciaux, stations-services d’autoroutes, etc. Cela crée un corridor d’un point A à un point B, permettant en environ 30 minutes d’avoir une batterie rechargée à 80 % et continuer son trajet.

Faut-il passer par un électricien pour installer une borne  ?

Quel que soit votre choix de recharge, de la prise standard à la walbox, la réponse est oui. Il faut faire appel à un électricien professionnel pour des raisons de sécurité. A minima, il vérifiera que votre prise électrique, 10 ou 16 ampères, possède un câblage aux normes (surtout dans les maisons anciennes). Mais, également que votre installation électrique est conforme et que le disjoncteur fera bien son office en cas de problème. Vous pourrez alors brancher votre véhicule en toute sécurité.

Sur l’installation d’une wallbox, l’intervention d’un professionnel est d’autant plus importante que l’on a affaire à des puissances électriques plus importantes. Côté facturation, l’installation d’une borne domestique coûte quelques centaines d’euros TTC. En passant par un professionnel, vous pouvez être éligible à un crédit d’impôt pour l’acquisition et l’installation de la borne.

Borne de recharge électrique

Enfin, il existe des bornes avec charge accélérée sous une puissance de 22 kW (courant continu, 400 V, 32 A triphasé). La borne en elle-même n’est guère plus chère qu’une wallbox 7 ou 11 kW. Cependant, l’abonnement auprès de votre fournisseur d’énergie va littéralement exploser. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle d’avoir une telle puissance à domicile  ? Ce n’est pas certain.

La plupart des wallbox peuvent s’installer en extérieur (norme IP44 ou IP65). Même sans garage, ou si celui-ci est déjà occupé, vous pourrez brancher votre véhicule électrique ou hybride.

Faut-il modifier son abonnement électrique  ?

Là encore, tout va dépendre de votre cas et de l’utilisation que vous ferez de votre moyen de recharge. Si vous vous contentez d’une prise domestique et de moins de 3,7 kW, c’est comme si vous allumiez votre four électrique durant plusieurs heures. Ce n’est pas forcément un souci pour votre abonnement électrique, sauf si vous avez un chauffage électrique et un abonnement type 6 kVA.

En revanche, une wallbox vous demandera, pratiquement à coup sûr, de revoir votre abonnement. La wallbox 7 kW utilise encore du courant alternatif «  classique  ». Mais, celle-ci en fonctionnement, il ne vous restera sans doute plus assez de marge pour l’utilisation électrique du reste de la maison. Le moindre radiateur électrique pourrait faire disjoncter votre compteur.

La wallbox 11 kW oblige à passer en triphasé. L’aide de votre installateur vous sera précieuse pour demander le changement de contrat à votre fournisseur que ce soit EDF ou un fournisseur alternatif. Avec ce changement, vous serez assuré de pouvoir recharger votre voiture électrique sans rien changer à votre quotidien.

Enfin, n’oubliez pas que même si vous habitez dans un immeuble collectif, vous bénéficiez du droit à la prise. Avec ce droit, votre syndic ou vos copropriétaires ne peuvent s’opposer à l’installation – à vos frais – d’un point de recharge sur votre parking.

Crédits images  : Ford, Piqsels, Tesla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.