Comment une voiture électrique se recharge par induction ?

BMW 530e par induction

De nombreuses questions sont liées à l’utilisation d’une voiture électrique. Parmi elles, les modes de recharge sont forcément dans toutes les têtes. Outre les fameux câbles, l’idée de charger son véhicule électrique sans fil est possible grâce à la recharge par induction. Sans fil, elle permet de charger sa batterie automatiquement une fois sa voiture garée, explications.

Pourquoi charger son véhicule électrique par induction ?

Comment une voiture électrique se recharge par induction  ?
4.8 (96.67 %) 6 votes
Avec les voitures électriques plus besoin d’aller faire le plein d’essence à la station service. Cette petite révolution change considérablement les habitudes des automobilistes. Il est maintenant possible de « faire le plein » de chez soi. Grâce à une voiture électrique, vous pouvez recharger vos batteries sur une prise classique à domicile ou sur une borne appelée wallbox. Mais dans l’usage nous pouvons faire beaucoup mieux et supprimer tout simplement le câble et ce geste de brancher sa voiture.

Il n’y a rien de neuf ici. Regardez les smartphones autour de vous, beaucoup se chargent sans fil grâce à la technologie par induction. La technique sans fil par induction est également disponible dans l’univers de l’automobile électrique. Ses avantages sont nombreux ; outre le côté pratique des câbles, dans les villes et même à la maison, la borne de recharge par induction permet automatiquement de charger son véhicule en se positionnant sur la plaque dédiée.

En ville, nous imaginons alors des places de parking aménagées spécifiquement sur lesquelles nous pouvons nous garer pour se recharger. À domicile également, le sol d’un garage ou même son allée peuvent être aménagés dans cet esprit.

Stationnement-recharge-induction

Mieux encore, certaines voitures viennent se placer automatiquement au-dessus de la plate-forme à induction et se charge sans que vous n’ayez rien à faire. Pour celles ne profitant pas de cette technologie, des aides sur l’écran de l’habitacle aident à viser juste !

De plus, le chargement par induction permet d’éviter l’électrocution. C’est d’ailleurs cette technique qui est utilisée depuis des années par les brosses à dents électriques.

En plus de sa praticité, cette recharge peut être très rapide et vient concurrencer les chargeurs rapides (pourvu que le véhicule soit parfaitement positionné et que les déperditions thermiques soient minimes).

Comment fonctionne la recharge par induction pour une voiture ?

De la même manière que pour les smartphones, la charge par induction fonctionne grâce à un champ électromagnétique. Une bobine émettrice est située dans la plaque de recharge au sol, tandis qu’une bobine réceptrice placée sous le véhicule permet de capter cette énergie sans aucun fil ni branchement physique. Plus précisément, lorsque le courant électrique circule dans la première bobine, un champ magnétique se diffuse et vient être captée ici par la deuxième bobine.

Recharge par induction BMW

Pour charger sa voiture par induction il faut :

  • Avoir un véhicule équipé et compatible avec le chargement par induction
  • Installer une plaque émettrice au sol (chez soi, au travail, etc)
  • Se garer juste au-dessus de cet émetteur
  • Le contact se fait automatiquement
  • Attendre que la charge se complète, possibilité de surveiller l’évolution via un smartphone

Le déploiement de cette technologie, comme souvent, passe d’abord par les véhicules haut de gamme. Au printemps 2018, BMW a présenté sa première vision de charge par induction avec son système GroundPad sur son modèle 530e iPerformance. Placée au sol, la borne GroundPad peut être installée à l’extérieur car elle est résistante aux conditions climatiques (neige, pluie, etc.). BMW n’est évidemment pas le seul constructeur à se pencher sur cette option. Ford ou encore Tesla sont sur le coup.

Quels sont les mauvais côtés de la charge par induction ?

À toute nouvelle technologie il y a des opposants. Ici, ils soulignent les pertes d’énergie et n’ont pas tort même si les équipements tendent à s’améliorer. L’absence de fil pousse en effet à la déperdition thermique et d’un point de vue écologique c’est un peu limite.

D’autres estiment également que pour gagner quelques secondes en ne branchant pas manuellement son véhicule, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Des routes à induction pour se recharger en roulant

Dans l’automobile, la recharge par induction connaîtra d’autres évolutions. Notamment celle d’intégrer complètement des routes. L’entreprise américaine Qualcomm en partenariat avec Renault a récemment doté une portion de route de cette installation. Cela permet alors de rouler et de se recharger en même temps.

Renault Kangoo ZE par induction

Cette société a conçu avec la marque au losange le premier prototype de route de ce type en 2017. Concrètement, cette installation est pour l’heure capable de charger deux véhicules en même temps, chacun allant jusqu’à 100 km/h. La puissance de charge délivre tout de même 20 kW et permettrait au véhicule équipé d’une batterie de 40 kWh de se charger en deux heures. À titre de comparaison, les bornes de charge ultra-rapides Tesla développent 145 kW voire 350 kW prochainement.

Ce type d’aménagement n’en est qu’à ses débuts mais ouvre la porte aux routes permettant de se recharger en roulant. Ainsi, à terme, il n’y aurait plus de problème d’autonomie et les V.E pourront se recharger en permanence. Mais nous n’en sommes pas encore là car ces installations sont coûteuses et nous voyons seulement les grandes villes s’y investir au début sur quelques portions de route.

Crédits images : BMW et Renault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.